Le boom des sites de rencontres en 2018 : partie 1

Fini les agences matrimoniales et les bals du dimanche : aujourd'hui, pour véritablement multiplier les possibilités de rencontres amoureuses, on se tourne vers Internet. Pratiques, rapides et ludiques, les sites de rencontres mettent en contact des millions de célibataires.


Ils s’appellent amoureux.com, match.com, cqmi.fr ou encore meetic.fr. Des sites de rencontres sur le Net qui permettent d’être mis en relation avec potentiellement 2 millions de personnes (1.8 million d’inscrits actifs chez meetic, présent dans 14 pays). Un vrai phénomène de société donc, malgré les tabous qui entourent encore cette pratique.


Cependant, tout le monde ne cherche pas la même chose sur les sites de rencontres et il convient de préciser si le but de la démarche est de rencontrer des amis, un ou une amoureuse, ou simplement un ou une partenaire sexuel. Pour cela, on peut remplir une fiche en précisant, outre nos caractéristiques physiques et nos goûts, si l’on est marié ou pas, si l’on a des enfants, si l’on vit seul ou pas et ce que l’on recherche exactement… Une façon de faire le tri tout de suite entre les personnes « disponibles » et celles qui ne le sont pas ou qu’à moitié. Pour plus de transparence, on peut aussi joindre sa photo. Un profil, s’il appartient à la catégorie recherchée, peut ensuite être comparé à de nombreux autres et contrairement à ce que l’on pourrait penser, il n’y a pas que le physique qui compte. La façon de se présenter, les mots que l’on choisit, le ton que l’on emploie sont également très importants.


Un homme qui sait à la fois montrer des qualités littéraires et de l’humour aura toutes les chances d’être remarqué, contrairement à un autre qui se contente d’une annonce classique. Le piège à éviter absolument : les fautes d’orthographe, ça ne fait pas très net !!! Ensuite, les goûts en matière de mode de vie, de loisirs ou de culture peuvent entrer en jeu. Ça aide, mais ce n’est pas parce qu’on aime tous les deux les films de John Malkovich que l’on va bien s’entendre. En effet, le choix reste très aléatoire au départ et c’est seulement la relation réelle qui permettra de juger si le feeling existe vraiment ou pas. Tout le monde ne passe pas par cette étape au même rythme, mais, à une très grosse majorité, les internautes ne souhaitent pas en rester à la relation virtuelle. Seuls 8% d’entre eux se contentent de dialogues en ligne.


Du virtuel au réel

Il existe différents types de correspondant qui réagissent de manière plus ou moins rapide et pragmatique. Les correspondants « pratiques » qui s’échangent leur numéro de téléphone dès le premier message et mettent tout en œuvre pour se rencontrer dans les plus brefs délais. A l’opposé, on trouve les correspondants « romantiques » qui y vont graduellement, ils éprouvent un plaisir voluptueux à écrire et à lire les lettres qu’ils reçoivent. Ils tâtent le terrain et essaient de bien cerner leur interlocuteur.


Contrairement à ce qui se passe dans la vie réelle, on peut virtuellement choisir de rencontrer quelqu’un qui, au terme d’une sélection drastique, nous paraît susceptible de correspondre à nos désirs. Cette démarche très rationnelle manque un peu de mystère et de romantisme, il faut bien l’avouer. Toutefois, Internet ne représente qu’un outil pour permettre la relation, ce n’est qu’une première étape. Une fois que l’on est en contact, le feeling est primordial. Grâce aux questions posées à l’autre en amont, Internet donne un peu sécurité pour moins se laisser guider par ses émotions, mais c’est tout. En effet, tous les castings amoureux du monde ne pourront pas remettre en cause le caractère imprévisible de la relation humaine. Malgré toute notre volonté de maîtriser les choses, l’autre sera toujours capable de nous surprendre, et d’autant plus si on ne le connaît que par écran interposé. Au final, Internet est surtout très ludique, car il élargit le champ des possibles. N’oublions pas non plus que derrière cet aspect un peu froid des nouvelles technologies, les échanges de mails sont une façon de remettre au goût du jour la correspondance amoureuse, tombée en désuétude depuis XVIIIe siècle et ses fameuses « Liaisons dangereuses » … Malgré tout, Internet fait encore peur à de nombreux célibataires et pour de mauvaises raisons.


Pour consulter la suite de cet article, vous pouvez cliquer ici : le boom des sites de rencontre : partie 2.

Agence matrimoniale et rencontre russe

Pour les hommes célibataires désireux de faire la rencontre d'une femme russe, le cqmi.fr peut les aider à faire la rencontre d'une belle femme russe ou ukrainienne en peu de temps.